Psychothérapie

Expertise

Supervision

Communication

Enseignement

Formation

Bienvenue

Défilement souris

Le but de ce site est de me présenter et de créer une interface de contact.

 

Vous y trouverez des informations sur mon parcours professionnel et mon CV, quelques contributions scientifiques, ma façon de pratiquer, mes influences et mes lieux d’exercice.

 

Bonne navigation.

Le cabinet

Défilement souris

Vous pouvez me contacter par téléphone pour une prise de rendez-vous ou un renseignement : 06.47.15.41.54.

 

Je vous encourage à me laisser un message sur le répondeur, je reçois tous les jours des appels publicitaires de numéros que je ne rappelle pas, alors indiquez moi que vous désirez prendre un premier rendez-vous, généralement je rappelle dans les 24 heures.

 

Le cabinet se situe au 10 bis rue de Vilpré à Rozay-en-Brie, dans le cabinet médical de la ville (cabinet à gauche du bâtiment, entrée par la porte principale ou celle de gauche)

 

Le répondeur  n'est pas une messagerie d'urgence. Je ne peux répondre que durant mes horaires de présence et entre deux consultations.

En cas d'urgence, contacter le SAMU au 15 ou les urgences médicales de votre région.

Je propose des consultations individuelles de 45 minutes sur rendez-vous uniquement à Rozay-en-Brie (77540) en Seine & Marne à un rythme à définir, la majorité du temps toutes les deux semaines. Se voir trop souvent n’est pas toujours bien utile, se voir trop peu devient aussi un frein inverse.

 

Je propose également des consultations familiales et de couple d’une heure et demi à une fréquence souvent plus espacée d’environ trois semaines à un mois.

 

Les couples :

Je rencontre les couples parfois confrontés à des crises liées à des moments clefs de leur évolution.

 

Les enfants :

Je rencontre peu d'enfants seuls pour plusieurs raisons. La première est que la majorité des enfants sont peu à l'aise à l'idée de devoir parler ou d'être interrogé par un psy ! Deuxièmement les parents, les frères et soeurs et d'autres membres de la famille me sont parfois d'une aide précieuse pour espérer comprendre ce qu'il se passe ! Pour aller plus loin, disons même que l'objectif n'est pas que je comprenne pour réparer la panne comme le garagiste... mais d'aider les familles à mobiliser leurs propres ressources ! en somme, l'idéal est d'aider les parents à aider les enfants. En ce sens je propose assez souvent aux parents de venir, les enfants n'ont pas toujours les mots pour mettre du sens sur ce qu'ils vivent ou font et les parents sont d'une grande aide pour faire évoluer les choses.

 

et donc la famille ! 

Les consultations s'adressent souvent à un membre en souffrance, peuvent permettre de faire évoluer des relations insatisfaisantes, mais peuvent aussi concerner la famille plus largement lorsqu'elle est confrontée à une situation difficile. Je m’intéresse alors aux relations et contextes dans lesquels les différents membres de la famille évoluent plutôt que de me centrer sur une personne en particulier. Il est évident que le problème d'un des membres vient parfois impacter les relations et donc les autres membres de la famille. L’évolution et pourquoi pas la résolution du problème passe alors plus facilement par la famille puisque le problème est alors partagé par plusieurs personnes ! Les familles ont la capacité de surmonter de nombreuses difficultés, mais peuvent parfois ne plus réussir à les absorber sans encombre. Prenons l'exemple d'un mari au chômage, ça n'est pas un motif de consultation, sauf si la tristesse devient telle que toute la famille s'attriste et se sent impactée par une morosité qui tend à "contaminer" l'ambiance, le quotidien, les sorties, les sujets de conversation... un enfant qui veut s'autonomiser est possiblement un adolescent classique ! mais les choses peuvent se compliquer si le moment est normalement venu pour lui de s'envoler du nid et qu'il ne semble pas s'en préoccuper pendant que ses parents tentent de lui faire prendre conscience de cela...

 

Le travail en réseau auprès de mes collègues prend une part dans mon activité hebdomadaire, avec plusieurs médecins, psychologues, orthophonistes et ostéopathes de Seine & Marne qui me font confiance en m’orientant leurs patients.

Ma vision pratique

Défilement souris

Ici je vais tracer les grandes lignes de ma pratique, elles n’engagent que moi et me sont propres.

 

Je fais partie d’une génération moins dogmatique que les précédentes et face au foisonnement de types d’interventions psychologiques j’ai alors dû me positionner. Tout ne se vaut pas et au-delà d’un certain marketing accompagnant certaines thérapies j’ai pris le temps, au fil des années, d’assembler des éléments agissants à différents niveaux. Mon ambition est de travailler avec ce qu’il y a sous la main, en fonction de la demande et d’appliquer une démarche sur-mesure auprès de chacun. J’ai une approche intégrative de la psychothérapie.

 

Un travail thérapeutique court est parfois suffisant (5 à 10 séances), le plus souvent il engage plusieurs mois, car les difficultés tombent rarement du ciel et ce qui fait parfois problème depuis des décennies n’est que très difficilement réglable en quelques minutes. Néanmoins ma pratique s’oriente rarement vers les longs suivis, ma vision des choses étant qu’un suivi au-delà de 5 ans devrait questionner le patient, mais aussi son thérapeute. Un phénomène doit irrémédiablement advenir entre patient et thérapeute : un minimum de bien-être, de sécurité, le style du thérapeute doit convenir au patient. Pour ma part, j’ai coutume de verbaliser et faire verbaliser les personnes que je rencontre afin qu’elles puissent me dire ce qu’elles attendent, ce dont elles ont besoin afin de m’adapter au mieux.

 

Ma pratique est active, je ne suis pas partisan de longs silences pesants, mon but étant qu’une collaboration suffisante, sécurisante et bienveillante permette un travail optimal. Il y a parfois des choses à comprendre, un sens à découvrir dans nos habitudes qui parfois nous desservent et depuis longtemps. À d’autres moments, le sens n’est pas à chercher, il suffit de modifier certaines choses et le sens de nos conduites se manifestera de lui-même par la suite. Pour ce faire, je travaille dans « l’ici et maintenant » tout en sachant que plusieurs éléments qui font souffrance sont parfois reliés au passé.

 

A ma disposition j’utilise :

 

- l’accompagnement psychologique, qui reste ponctuel et qui vise à cheminer ensemble dans la résolution de difficultés présentes ;

 

- des éléments cognitivo-comportementaux et systémiques qui servent à cibler certaines pensées, certains comportements ou interactions avec l’environnement ;

 

- l’hypnose, si l’indication me paraît appropriée : elle vise à se centrer sur les ressentis du corps et à laisser se déployer des solutions qu’on n’aurait pas soupçonnées. Cette pratique ne permet pas de reprendre contact avec une vérité en soi, mais avec une vérité pour le sujet, elle est utilisée dans la prise en charge des traumatismes, des douleurs et de l’anxiété parmi d’autres indications ;

 

- une pratique humaniste et existentielle qui vise à accompagner l’autre à trouver son propre chemin, à se frayer sa route en fonction de ses propres besoins, de ses propres limites. Je vise le développement de ressources et une compréhension d’un sens du chemin parcouru. L’idée étant d’habiter peu à peu une existence « ontologique » et non standard, c’est-à-dire juste au sens personnel et non une vie déterminée par la volonté d’autrui, des proches ou d’un environnement.

 

 

Selon moi, certaines techniques séduisantes par leur aspect radical ne permettent pas forcément de "régler" une difficulté plus globale. Des problèmes de concentration ou des douleurs ne peuvent parfois pas se réduire avec l'utilisation d'une technique visant spécifiquement ces symptômes. Ne jamais venir à bouts d’objectifs que l’on s’est fixé, avoir des difficultés à s'engager, des problèmes de sommeil, se sentir anxieux, en colère ou déprimé ne sont pas toujours des cibles de traitement à privilégier, on observe parfois des résistances au changement durant les séances car ces signes sont souvent porteurs de sens.

L'insomnie peut cacher une peur, la colère un choix de vie non assumé, il en est de même pour la dépression ou toute autre manifestation qui sont très souvent des bourgeonnements de difficultés localisées plus en amont.

En ce sens, il n'est pas toujours compréhensible que ces éléments visent à être éradiqués et c'est pour cela que le thérapeute par son évaluation choisit lui-même la démarche appropriée en accord avec le patient. Des explications de la part du thérapeute et le dévoilement des doutes et craintes par le patient sont donc à encourager entre thérapeute et patient.

 

Il est donc possible de "travailler" des symptômes (et c'est parfois suffisant et efficace) mais il est souvent nécessaire de découvrir ce que les psy appellent la ou les "problématiques", à savoir ces nœuds inconscients ou à demi conscients qui tournent en boucle. Ces nœuds font souffrir parce que le sujet est amené à se retrouver pris dans des situations similaires au fil des années : sentiment d'être toujours abandonné, raillé, jugé, besoin de trop travailler, sentiment d'imperfection, évitement des situations d'engagement... Toute sorte de schémas qui tendraient à se répéter et malgré la volonté du sujet lui-même. Ces schémas ont tendance à se répéter et à se manifester dans le style relationnel durant les séances, c'est pourquoi une bonne relation doit s'établir au départ entre thérapeute et patient afin de faire quelque chose de cette matière essentielle. Pour cela j'ai coutume d'encourager le patient à verbaliser ce qu'il ressent dans la relation au moment présent et depuis le début du suivi afin de comprendre par analogie ce qu'il peut ressentir de similaire auprès d'autres personnes de son entourage ou dans d'autres situations.

 

 

J’ai une façon de travailler assez pragmatique, proposant également aux personnes que je rencontre de faire leur part du chemin. J’estime également qu’aller voir un psychothérapeute doit se voir au bout d’un moment, ça n’est pas qu’un échange verbal, mais cela doit porter ses fruits dans le quotidien des gens au bout d’un moment. Je travaille avec les Alcooliques Anonymes et Al-Anon de manière complémentaire et je partage une même vision de vie spirituelle, à savoir qu’elle se construit, se bâtit avec le temps. De plus en plus de personnes viennent consulter un psychologue dans l’espoir caché qu’il pourra résoudre vite et sans effort des difficultés installées depuis longtemps. En somme, on paye parfois pour prendre un raccourci… mais une chose est sûre : il y a des efforts que nous devons faire et qu’aucun thérapeute ne pourra faire à notre place. Apprendre à lâcher prise, se rendre compte de notre façon de voir les choses, travailler notre manière d’interagir avec les événements, comprendre nos besoins, sortir de l’instantanéité sont par exemple des choses qui se travaillent et qui nécessitent une pratique au départ régulière. Un investissement, pas forcément fastidieux mais quelque chose qui s’exerce avec régularité comme des étirements matinaux : c’est parfois simple, à d’autres moments moins, c’est parfois une hygiène de vie comme le brossage de dents…

Le psychothérapeute lègue un savoir mais aussi les modalités d’une expérience que son patient enclenchera lui-même. On peut lire des thèses sur la natation, on devra tout de même mettre un pied dans l’eau puis le corps entier pour « ressentir » l’acte de nager. Le maître nageur peut tout au mieux encourager, formuler, rassurer mais la deuxième étape est celle du nageur face à lui-même qui va apprendre intuitivement à laisser son corps se positionner pour flotter à la surface.

Grand Public

Défilement souris

Vidéos grand

public

Maigrir c’est dans l’assiette ou c’est dans la tête ?

15 stratégies pour être malheureux !

Ma femme ne veut plus faire l’amour avec moi !

Burn-out : la faute à qui ?

Depuis que tu vas chez ton psy, c’est plus pareil !

Souffrez-vous du Syndrome de la Mère Nourricière ?

Pandémie : Quel impact sur la santé mentale

Apprendre aux garçons l’érotisme au lieu de la pornographie

Guide à destination des hommes qui ne comprennent rien aux femmes

Fictosexualité : les parents doivent-ils s’inquiéter ?

Up ou Down : Réalités des troubles bipolaires

Mon ex n’a pas tourné la page !

Remboursement de la psychothérapie, bonne ou mauvaise idée ?

Autopsie d’un couple : les signes que c’est fini

Psy français : se réformer, l’impossible débat : Evoluer ou mourir

Pourquoi c’est si dur de se séparer ?

Le divorce : côté cour et côté coeur

Manipulation, Fake news, complot : Les mécanismes à l’œuvre

APPEL À LA PROTECTION DE L’ENFANCE durant cette période de CONFINEMENT

Pourquoi nous entendons si souvent « moi je n’ai pas le coronavirus »

1/4 Confinement : temps, incertitude et lâcher prise (Le comportement est social)

2/4 Confinement : temps, incertitude et lâcher prise (Émotion et pensée)

3/4 Confinement : temps, incertitude et lâcher prise (La nature a horreur du vide)

4/4 Confinement : temps, incertitude et lâcher prise (Vie intérieure, relation au monde)

Impact psychologique du confinement et solutions

La protection de l’enfance, en danger ?

Ce qui tue l’amour dans le couple

Pourquoi certains préfèrent passer les fêtes seuls ?

La place des écrans dans la famille

Mon boulot c’est ma vie, mes collègues sont ma famille : comment sortir de l’emprise

Quand et comment finir une psychothérapie

La place des écrans chez les enfants

Psychothérapie les bonnes questions a se poser avant de se lancer

Choisir la bonne psychothérapie

La «relation perverse»

Conférences grand public

Défilement souris

Articles grand public

Défilement souris

Si jeunes et déjà influenceurs

Dr en psychologie, il conseille de se « centrer sur le présent et se fixer des objectifs »

Coronavirus et phobie scolaire : un cocktail explosif

Sublimer se relation amoureuse

Docteur en psychologie, il donne des conseils pour bien vivre le confinement

Couple : Quand l’argent est une source de conflit !

A quoi pense un homme quand sa femme est très (trop sociable).

Il a peur du Père Noël.

A quoi pense un homme quand sa femme est manipulatrice.

Les écrans ne remplaceront jamais les parents.

A quoi pense-t-il quand on fait l’amour pendant la grossesse ?

A quoi pense-t-il quand il prend du poids pendant ma grossesse ?

Les écrans ne remplaceront jamais les parents.

La place de bébé se fait avec la place de papa, donc de maman… et du couple !

A quoi pense-t-il quand on choisit le prénom ?

Côté Pro

Défilement souris

Mon CV

Pour des détails sur mon parcours, voici mon CV qui vous donnera une meilleure vue de mon parcours qui se nourrit de trois champs : pratique, enseignement et recherche :






Défilement souris


et la version anglaise (here english CV) :

Psychothérapie

J’ai effectué mes études universitaires dans quatre universités : Nanterre, Montréal, Boulogne puis Dijon.

 

Etant plutôt curieux et peu dogmatique dans mon champ professionnel j’ai pu effectuer des stages dans différents domaines et observer des pratiques très différentes. J’ai poursuivi par mes lectures, rencontres, lieux de travail et formations cet enrichissement en ayant une pratique auprès des enfants, adultes et personnes âgées, j’effectue des thérapies individuelles, de couple, de famille et de groupes.

 

Les champs d’exercices dans lesquels j’ai pratiqué sont le somatique, le psychiatrique et le social/judiciaire.


Plusieurs expériences de travail en équipe et en institution ont jalonné mon parcours avant de devenir psychothérapeute en libéral, notamment au sein d’une équipe pluridisciplinaire de MJIE (Mesure Judiciaire d’Investigation Educative), avant en équipe d’AEMO (Assistance Educative en Milieu Ouvert) à Arcueil, et en SAU (Service d’Accueil d’Urgence) pour enfants à Colombes, à la clinique médicale Mirabeau et dans trois centres d’étude et de traitement de la douleur (Fondation Rothschild, CHU Bicêtre et CHU Robert Debré).

Défilement souris

La structure dont je suis président et qui supporte les activités professionnelles autres que la psychothérapie est 

l’Institut du Comment (IDC)

Expertise

Dans ce champ j’ai pu participer à l’expertise d’articles scientifiques, à l’évaluation, la création et la supervision de contenus de formation pour professionnels de terrain.


J’ai été membre de jury de sélection pour éducateurs spécialisés (IRTS) et infirmières au GHEF de Coulommiers

Je suis consultant et rédacteur pour des médias grand public comme Beur FM, les magazines Parents, Santé Magazine, Bébés et grossesse, Bébés et mamans.


Concernant l’accompagnement institutionnel, j’ai pu aider à l’établissement d’une cellule contre le harcèlement moral et sexuel au sein de France Télévisions et à l’évaluation du fonctionnement d’une structure expérimentale de la protection de l’enfance.


Accompagner une entreprise c’est l’aider à potentialiser ce qu’elle ne voit pas. C’est travailler sur du concret, sur une situation, une crise, un salarié en relation avec son équipe, une équipe ou l’institution au complet. Améliorer la QVT, réduire les RPS, prévenir le burn-out sont les noms que la société moderne nous propose. C’est prendre du recul, comprendre ce que l’on induit, aiguiser le management ou conduire un changement qui alors des cibles privilégiées d’un accompagnement systémique dans une entreprise.


Dernièrement j’au pu effectuer quelques expertises judiciaires.

Défilement souris

Supervision

Je propose de la supervision systémique pour des équipes hospitalières et éducatives. 

 

La supervision avec une approche systémique a du sens notamment dans les institutions éducatives où l’on y retrouve assez régulièrement certains enjeux : clivage éducateurs / chefs de service / direction, équipes prises dans le sentiment d’être maltraitées, impuissantes, peu entendues et délaissées. Il en ressort souvent un travail dont l’efficacité n’est pas optimale et où les difficultés ressenties par les professionnels font obstacle au bon déploiement de leurs capacités.  Le travail avec les familles dysfonctionnelles à tendance à mettre en difficulté les équipes.

Je transmets l’approche systémique lors de formations et de supervisions d’équipes et particulièrement dans la dynamique que j’entretiens dans le travail mené avec des professionnels pris dans un sentiment d’impuissance et de fatigue, finissant par comprendre en quoi ce qu’ils vivent et font est en partie relié à la situation éducative.  Ma vision des choses est que le dysfonctionnement est un bien précieux à utiliser afin de pouvoir déclencher un changement chez les familles que nous rencontrons.

Dans le cadre des supervisions que je propose, les cadres éducatifs y sont souvent intégrés, car je ne pense pas qu’il faille forcément renforcer des sous-groupes au sein des institutions. 

J’ai pu travailler auprès d’une trentaine d’équipes ou équipes de dirigeants et encadrants en province et Ile-de-France pour des conseils départementaux et des associations comme la Fondation des Apprentis d’Auteuil, la Fondation Cognacq-Jay, Equalis et l’ADSEA 77.

Défilement souris

Enseignement

J’ai proposé des enseignements universitaires de la première année de psychologie aux professionnels en activité retournant à l’université à travers des Diplômes Universitaires (DU) dans différentes :

- Université Paris Descartes

- Université de Nantes

- Université Nanterre Paris Ouest

- Université Paris Est Créteil

- Université de Bourgogne

- Université de Lyon

- SHU du Centre Hospitalier Sainte Anne

- Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis

Ainsi qu’à l’IRTS Paris Parmentier (Institut Regional des Travailleurs Sociaux).


Les cours portaient notamment sur l’histoire des psychothérapies, l’épistémologie de la psychologie, la méthodologie de recherche, les psychothérapies intégratives, la psychopathologie, les pratiques professionnelles, la psychologie de l’enfant et de l’adolescent, la psychologie clinique, l’approche systémique, l’alliance thérapeutique, les troubles de la personnalité, les troubles phobiques, l’hypnothérapie…

Défilement souris

Formation

J’ai proposé des formations auprès de professionnels en activité par le biais de divers organismes :

- l’AFAR

- du centre de formation EFICACE

- COPES et

- Tonic Plus


Cette activité m’a permis de diversifier mes méthodes pédagogiques en les adaptant à des professionnels en demande de connexions logiques entre les théories et leur pratique de terrains. En m’adressant à un personnel en demande de soutien dans le concret, la transmission est à cheval entre une réflexion théorique d’une part, un exposé des techniques, outils et stratégies d’autre part, mais également un approfondissement de sa pratique quotidienne.

Défilement souris

Et voici ma première formation en ligne via la société ASADIS (actualisation des savoirs à distance) : 


L’importance de l’approche systémique en matière de protection de l’enfance

Mes écrits pro

Défilement souris

Articles scientifiques

Quand la rencontre crée la psychothérapie

 

Aus der Begegnung entsteht Therapie

 

L’approche intégrative en psychothérapie : entre tentative de déradicalisation des thérapeutes et invitation à la rencontre

 

Portrait Iconoblaste de Maximilien Bachelart

 

Entretien avec Maximilien Bachelart, Propos recueillis par Bernard Granger. Psychothérapies : intégrer les différents courants en restant cohérent


L’intégration des psychothérapies : pourquoi ce rendez-vous manqué en France ?

 

La psychothérapie ne peut-elle être qu’intégrative ?

 

Origine, conception actuelle et indications de l’hypnose.


Les thérapies par l'hypnose dans les armées, quelques jalons dans l'histoire.

 

L’hypnose Ericksonienne et sa pratique dans le trauma psychique.

 

Evolution du concept d’alliance thérapeutique en psychanalyse, de Freud à Renik.

 

Place et fonctions du psychologue en structure douleur.

 

Les courants intégratifs en psychothérapie.

 

Stress et douleurs viscérales : une revue.

 

L’alliance thérapeutique : historique, recherches, et perspectives cliniques.

 

Analyse de livre : L’Aide-mémoire d’hypnose.

 

Les thérapies de groupes pour patients bipolaires.

 

Mindfulness based cognitive therapy (M.B.C.T.) dans la prévention des rechutes thymiques chez le patient bipolaire : une étude pilote. 



Chapitres d’ouvrages

Morphine intra-cérébro-venticulaire dans les douleurs cancéreuses.

 

Alliance thérapeutique, douleur et méthodes corporelles.

 

Modèle de la psychologie de la santé / psycho-neuro-immunologie.

 

Les méthodes en psychologie médicale.

 

L’alliance thérapeutique.

 

Le diabète et la question de la compliance.

Ouvrage

L’approche intégrative en psychothérapie : Anti-manuel à l’usage des thérapeutes. 


Révéler la créativité des équipes éducatives avec l’approche systémique

Contribution à la littérature internationale

International Themes in Psychotherapy Integration.

Traduction

The Next Generation: EMDR for Healing Children and their Families – L’EMDR pour l’enfant traumatisé et sa famille.

Poster

L'alliance thérapeutique en consultations médicales et ses liens avec l'évaluation de la douleur et de l'observance.

Articles dans des revues professionnelles 

Dédicace : l’approche intégrative, anti-manuel.

 

Les futurs juges et procureurs ne suivront plus d’évaluation psychologique.

 

Interview de Maximilien Bachelart à propos de L’approche intégrative en psychothérapie

 

Les phénomènes de radicalisation : entre menace réelle et mirage conceptuel.

 

My Country, My way.

 

French SEPI Regional Network.

 

Etre psychologue en Haïti.

 

Isabelle Nègre & Chantal Wood : Quelle prise en charge pour la douleur ? 

 

Retour sur la grève des psychologues.

 

Marjory Clermont Mathieu, psychologue en Haïti.

 

Ecstasy contre stress post-traumatique.

 

Quoi de neuf pour les psychologues de l’APHP ?


Titre de psychothérapeute, le début d’une riposte ?

 

Un outil pour différencier la simulation de la fibromyalgie ? 

 

Titre de psychothérapeute : le débat s'envenime.

 

Inquiétudes des psychologues scolaires.

 

Douleur, hypnose et réalité virtuelle dans les traumatismes physiques.

 

Thérapie de la pleine conscience et douleurs chroniques.

 

Statut des thérapeutes : le décret est paru.

 

Inauguration du premier hôpital-prison.

 

Dépôt de plainte contre les Infiltrés. 

 

Fronde des psys contre Roselyne Bachelot.

 

Le code de déontologie des psychologues en question.

 

Isabelle Varescon : Les addictions sans substances.

 

La fibromyalgie d’un point de vue psychiatrique. 

 

Douleur et schizophrénie.

 

Annick Ponseti : Intervenir après une catastrophe.

 

Attributions causales dans les troubles somatoformes et les douleurs chroniques.

 

Un dialogue établi avec un patient dans le coma.

 

Quoi de neuf dans le DSM-V ?

 

Faut-il un ordre des psychologues ?

 

Douleurs et psychogériatrie.

 

Antoine Bioy : La science n’a plus à rougir de l’hypnose.

 

Le trouble bipolaire est-il surdiagnostiqué ?

 

Alexithymie et syndrome fibromyalgique.

Newsletter

Newsletter #1 du Réseau Français de la SEPI - Mars 2017

 

Newsletter #2 du Réseau Français de la SEPI - Juin 2017

 

Newsletter #3 du Réseau Français de la SEPI - Septembre 2017

Leurs écrits

Défilement souris

Autoportrait : Superviseur au sein d’établissements de protection de l’enfance

Vers une approche intégrative dans le travail social ?

La supervision systémique en protection de l’enfance

Résumé d’ouvrage par les éditions ESF Sciences Humaines

Interview pour les éditions ESF Sciences Humaines premier mon ouvrage

Interview pour les éditions ESF Sciences Humaines pour mon deuxième ouvrage

ESF Sciences Humaines à propos de la conférence FFPP 2017

« Se comprendre ou s’entretuer : question de logique ? » par Philippe Vergnes

Amazon

Un portrait par les Iconoclastes pour la revue PSN

Interview de Bernard Granger pour la revue PSN

Editorial revue Psychothérapies

Revue Psychologos

Cabinet Ali Habibbi

SCOPE, le blog du COPES

Facebook

Le Cercle Psy (Décembre 2017)

Psycogitatio

L’Information Psychiatrique

Interview de Sandra Huret

My country, my way

MES VIDÉOS PRO

L’approche intégrative en psychothérapie est une invitation à la rencontre entre cliniciens et patients, c’est une remise en question des croyances et postures professionnelles.

Chaque pratique repose sur des croyances du thérapeute et du patient, sur un lien qui les unie mais également sur des théories profanes et scientifiques du côté du professionnel, comprenant une vision du monde, des problématiques, des stratégies et outils. Ces systèmes thérapeutiques sont relatifs et la recherche nous montre qu’aucune psychothérapie n’est statistiquement plus triomphante que les autres. Cette alchimie est donc pertinente à comprendre mais ne peut nous amener à tout mélanger pour des raisons logiques, épistémologiques et cliniques.

Défilement souris

Que pensent les psychologues de leur profession ?

Comment pratiquent-ils ?

Comment voient-ils l'avenir ?


Entre questions sociales, sociétales et cliniques, je vous propose un regard multiple par des intervenants différents sur et à propos de la psychologie et de la psychothérapie.

Introduction

#01 - Dr Michel Roy

#02 - Dr Jean-Sebastien Leplus-Habeneck

#03 - Dr Serge Mori

#04 - Dr Pauline Crouzat

#05 - Gilles Riou

#06 - Emma Pitzalis

#07 - Dr Daniela Silva Moura

#08 - Dr Ivy Daure

#09 - Christophe Couralet

#10 - Sophie Lartilleux-Suberville

#11 - Emna Ragama-Pardos

#12 - Dr Stella Brisard

#13 - Marc Vignal

#14 -  Julien Perriard

#15 - Véronique Roux

#16 - Mickaël Morlet-Rivelli

#17 - Véronique Barfety-Servignat

#18 - Cyrielle Vinet

#19 - Adeline Bachelet

#20 - Valentine Legoux

#21 - Meriem Mokdad Zmitri

#22  - Damien Piro

#23 - Nathan Danet

#24 - Fatima Le Gruiguer Atig

#25 - Edith Goldbeter-Merinfeld

#26 - Geoffrrey Gauvin

#27  -  Jacques Borgy

#28 - Grace Dos-Santos Vasco

#29 - Flora Gavand

#30 -  Selma Belghiti

#31 - Aurore Boulard

#32  - Bertrand Lionet

#33 - Alexis Boitout

#34 - Guillaume Lugez

#35 - Paul Greenman

#36 - Antoine Bioy

#37  - Pascale Brillon

#38 - Patrick Cohen

Un article sur le blog Psycogitatio :

Les psychologues pensent... c'est bien ! Mais pensent-ils ensemble ? Et que font-il après ?


A la manière de la tradition anglo-saxonne : débattons autour de thématiques relatives à la profession : ordre, paramédicalisation, remboursement, statut de la clinique, collaboration et images de la profession seront notamment des thèmes à mettre sur ces tables rondes virtuelles.


Ces débats ont souvent lieu dans les fédérations, associations ou syndicats : à huis-clos, ici ils seront publics.


Ces débats peuvent être interminables, là, nous nous orienterons vers du concret, notamment à l'aide d'experts, de questions concrètes en nous tournant  vers l'avenir.

Débat #01

Débat #02

Débat #03

MES ENGAGEMENTS ASSOCIATIFS

Défilement souris

Parrainage

Je suis parrain d’une jeune associations afin de promouvoir une aide mais aussi une ouverture intellectuelle.



L’association Psycho et Al est une association de psychologues cliniciens promouvant l’intégrativité et la complémentarité entre les différents courants psychopathologiques. Elle est destinée aux professionnels et aux étudiants en Master de psychologie.

Responsabilités associatives

Membre fondateur de ProPsy (Promouvoir Réunir et Organiser la profession de psychologue).

Ancien trésorier du Réseau National des Psychologues (RNP).

Psychologie WebTV, créée par le Réseau National des psychologues, est une chaîne d’information nationale à destination des psychologues, du citoyen et des pouvoirs publics.

Notre objectif, c’est de démocratiser le savoir et rendre accessible le débat autour de la psychologie et de son exercice, objet de demande sociale.

Pour ce faire, nous offrons du contenu gratuit, sans paywall, et sommes indépendants à 100 %.


Missions

Nous plaçons le psychologue et le citoyen, à part égale, au centre de nos préoccupations. 

Nous pensons que développer une meilleure visibilité de l’exercice de la psychologie contribue à la reconnaissance du respect de la dimension psychologique du citoyen.

Nous croyons à la libre circulation de l’information et pensons quand celle-ci est éclairée et argumentée, elle crée la communication.


Nos engagements sociétaux

Afin de favoriser l’égalité, la diversité et la représentation de la pluralité, le Comité éditorial définit quelques valeurs et principes prioritaires :

Promotion de la pluralité, de la diversité des champs de la Psychologie et de leur complémentarité.

Accès libre et non payant à une information éclairée et argumentée.

Prise en compte des aspects psychologiques de tout citoyen.

Egalité de traitement de tous les collaborateurs et participants aux émissions, quel que soit leur appartenance.

Lutte contre l’ignorance.

Offrir un espace de parole, libre et éclairée.


Le Comité éditorial a pour rôle de définir la ligne éditoriale et organiser les émissions.

Membres

Rédacteur en chef : Senja Stirn, Dr ès Psychologie

Rédacteur adjoint : Maximilien Bachelart, Dr ès Psychologie

Membres du Comité : Rosanna Balsamo, Elisa Barragan, Marie Petit, Yann Durmarque, Dr ès Droit


CONTACTS 

Site : https://www.psychologiewebtv.com/

Site RNP : https://www.reseaupsychologues.eu/

Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCSOe...

Groupe FB : https://www.facebook.com/profile.php?...

Groupe Linkedin : https://www.linkedin.com/groups/9069628/

E-mail : psychologiewebtv@gmail.com


🅿🆂🆈🅲🅷🅾🅻🅾🅶🅸🅴 🆆🅴🅱🆃🆅

par Senja Stirn et Maximilien Bachelart

🏁 https://www.psychologiewebtv.com/

🏁 https://www.reseaupsychologues.eu/

ProPsy a pour objectif de Promouvoir le métier de psychologue dans toute sa diversité, auprès des médias, du grand public, des autres professionnels et des pouvoirs publics. Protéger l’exercice de la psychologie, non réglementée contrairement au titre de psychologue.

Réunir tous les psychologues pour avoir du poids et des moyens, et travailler de concert avec les professionnels qui participent aux différents champs d’exercice de la psychologie (médecins, psychiatres, avocats, association de patients...).

Organiser les conditions de la réglementation de la psychologie pour que le psychologue redevienne LE professionnel de la psychologie, garant et responsable de son exercice devant la société.

Belgique, 2021 : des soins psychologiques remboursés ?

Exercer la psychologie : mort d'un art, début d'une industrie ?

Organisation des psychologues et reconnaissance de la psychologie à Madagascar

Intervention ProPsy France Inter le 28 septembre 2021

Ils m’ont fait confiance

Défilement souris

Mentions légales

Editeur du site

Défilement souris

Raison sociale : Maximilien Bachelart

Siège social : 10 bis rue de Vilpré 77540 Rozay-en-Brie

SIRET : 80482952100058

Forme juridique : Micro-entreprise

Publications

Téléphone : 06.47.15.41.54

E-mail : bachelart.maximilien@gmail.com

Responsable de publication : Maximilien Bachelart

Hébergement

Hébergeur : Gandi

Adresse web : https://www.gandi.net

Responsabilité

Adresse postale : 63-65 boulevard Masséna 75013 Paris

Téléphone : +33 1 70 37 76 61


L’auteur de ce site apporte le plus grand soin à la création et à la mise à jour de ce site. Il ne peut toutefois pas garantir l’exactitude de l’information qui s’y trouve. L’utilisateur est conscient que l’information notamment sur les produits et services offerts est susceptible d’être modifiée sans avis préalable. Il décline toute responsabilité quant au contenu du site et à son utilisation.

 

Les informations contenues dans ce service sont non contractuelles et sujettes à modification sans préavis.

 

Les caractéristiques et la disponibilité des produits et services mentionnés dans ce service web sont valables pour la France métropolitaine.

 

Les liens hypertextes mis en oeuvre au sein du site www.maximilienbachelart.com en direction d'autres sites et/ou de pages personnelles et d'une manière générale vers toutes ressources existantes sur internet ne sauraient engager la responsabilité de son auteur.

 

Droit d'auteur 

Le site www.maximilienbachelart.com ainsi que ses logos constitue une création protégée par le droit d’auteur.

 

Les textes, dessins, photos, graphiques et autres éléments de ce site sont protégés par le droit d’auteur. Toute copie, adaptation, traduction, arrangement, communication au public, location et autre exploitation, modification de tout ou partie de ce site sous quelle que forme et par quel que moyen que ce soit, électronique, mécanique ou autre, est strictement interdit sauf accord préalable et écrit de Maximilien Bachelart.

 

Toute infraction à ces droits peut entraîner des poursuites civiles ou pénales.


Copyright © 2016-2022 Maximilien Bachelart, Tout droit réservés